Site Lettres




W OU LE SOUVENIR D’ENFANCE
Georges Perec



Cette séquence a été élaborée pour leurs classes de 1ère par deux professeurs : Madame TELLENE Géraldine, agrégée de Lettres Modernes, en poste au Lycée René Char à Avignon, et Madame VEAUX Caroline, agrégée Lettres Modernes au Lycée Mistral, à Avignon.

Remarque : on aura soin de ne pas placer cette séquence trop tôt dans l’année car l’oeuvre est d’un abord difficile. Cependant, il est très gratifiant pour les élèves, au terme de l’étude, d’en avoir compris les principes.


Objets d'étude :
  • le biographique 
  • argumenter par l’apologue
Lectures :

Lectures analytiques :

  1. chapitre 2 en entier
  2. chapitre 8, p.62 "Je dispose d’autres renseignements..." à la fin du chapitre p.64
  3. chapitre 10, p.78 "J’ai trois souvenirs d’école à p.80 "excellais"
  4. chapitre 12, du début p.93 à p.94 et divisaient à peine la mer et la terre".
  5. chapitre 36, p.219 de "Les orphéons aux uniformes chamarrés" à la fin du chapitre p.220

Lectures cursives :

Lecture obligatoire au choix :
La Nuit d’Elie Wiesel
ou Si c’est un homme de Primo Levi
ou L’Espèce Humaine de Robert Antelme
ou Le Grand Voyage de Semprun

Cette lecture donnera lieu à un contrôle de lecture ou à un dossier.

Lecture(s) conseillée(s) : Les Essais de Montaigne, Les Confessions ou Les rêveries du promeneur solitaire de Rousseau, La vie de Henry Brulard de Stendhal, Les mots de Sartre, Enfance de Sarraute ( autobiographies ) et Stefan Zweig Balzac, le roman de sa vie, Théophile Gautier Honoré de Balzac, Anne Delbée Une femme, Le Clezio Diego et Frieda ( biographies ) .


Plan de travail :

Séance 1 : à partir de documents complémentaires, dégager la définition de l’autobiographie, la distinguer des genres apparentés.

Bref historique du genre.

Séance 2 : prélude à l’étude

On s’intéresse ici à l’OULIPO, dont on étudie quelques textes, et notamment théoriques puisés dans l’Atlas de littérature potentielle, collection Folio essais.

Dans cette perspective, on donne à lire aux élèves un passage long de "Je me souviens" qui est une approche du texte autobiographique et dont la particularité est de mêler faits historiques majeurs et remarques plus anecdotiques sur la manière de vivre, les évènements culturels, " l’air du temps ". On proposera aux élèves une " écriture-plaisir " qui puisse leur permettre de réinvestir les notions abordées. Il s’agit d’écrire à la manière de Perec. Les textes sont lus en classe.

Séance 3 : le pacte de lecture

Etude du paratexte (quatrième de couverture, dédicace, épigraphe)

Documents complémentaires : Extrait du Pacte Autobiographique de P.Lejeune, "Préambule" des Confessions, "Au lecteur" extrait des Essais de Montaigne

L’étude des documents complémentaires permet d’aborder la notion de pacte autobiographique. On cherche alors à déterminer la singularité du pacte établi par Perec et à comprendre les clés de lecture qu’il donne : la vérité de son histoire est à trouver dans " l’entre-deux " des deux textes.

L’étude menée en classe peut avoir comme fil conducteur les questions suivantes :

  1. Quels sont les indices qui montrent qu’il s’agit d’un pacte de lecture ?
  2. Quelle est, d’emblée, l’originalité de cette entreprise autobiographique ?
  3. Quelle valeur donnez-vous à l’alternance des deux récits ?

 

Séance 4 : Lecture analytique du chapitre 2 en entier

Questions de préparation :

  1. Quels efforts Perec déploie-t-il pour entamer une autobiographie classique ? Quels procédés d’écriture miment ici la difficulté de la quête autobiographique ?
  2. Quelles clés le narrateur donne-t-il dans ce chapitre pour l’interprétation de l’oeuvre ?

L’étude sera organisée autour de trois axes :

I - le projet impossible
II - la naissance du projet autobiographique : le recours à l’autofiction
III - dire l’indicible

On définira avec précision le terme d’" autofiction " inventé par Doubrovsky en 1977.

Prolongement : chercher dans le premier chapitre les liens entre Perec et Gaspard Winkler, et plus globalement entre les deux récits.

Séance 5 : Lecture analytique du chapitre 8, p.62 "Je dispose d’autres renseignements..." à la fin du chapitre p.64

Questions de préparation :

  1. Relevez les multiples corrections dans l’écriture. Expliquez-les.
  2. Commentez la dernière phrase.

On envisagera successivement :

I - Une écriture au présent : on est confronté à un texte en train de s’écrire, qui se présente comme un texte de réflexion sur les difficultés de l’écriture autobiographique
II - L’écriture comme quête : on verra que l’absence, la perte est à l’origine du geste scripturaire avant d’aborder le motif de la quête puis la recherche d’une histoire de famille
III - L’écriture comme thérapie : on montrera que l’écriture tient lieu de mémoire et que la fin du texte marque le passage de la mort à la vie par le travail d’écrivain

Séance 6 : Analyse filmique, dire l’indicible par l’image

Comparaison de l’arrivée au camp dans trois films :Shoah (Lanzmann, 1955), La liste de Schindler (Spielberg, 1994) et La vie est belle (Benigni, 1997)

On a choisi comme thème transversal le motif de l’arrivée au camp pour mettre en évidence les différents choix, les stratégies des metteurs en scène. Les élèves ont eu un tableau à remplir (une colonne par groupe) : événements choisis (synopsis, personnages mis en avant, posture des personnages, dialogues), mode représentation du camp (éléments du décor, lieux du camp représentés, effet recherché), questions techniques (position de la caméra, point de vue, couleur, sons). On élabore ensemble la synthèse (registre, parti-pris du metteur en scène).

Des textes complémentaires des trois metteurs en scène sont donnés à lire.

Il est bien évidemment établi un parallèle avec les choix narratifs de Perec.

 

Séance 7 : Lecture analytique du chapitre 10, p.78 "J’ai trois souvenirs d’école à p.80 "excellais"

Questions de préparation :

  1. montrez la précision avec laquelle l’auteur décrit son troisième souvenir.
  2. pourquoi, à votre avis, deux mots sont-ils en italique ? Quel effet cela produit-il ?
  3. quelle difficulté de l’écriture autobiographique montrent les trois dernières lignes ?

Prolongement : l’écriture du souvenir d’enfance, comparaison avec l’épisode du peigne cassé chez Rousseau. Il s’agit d’une même scène où l’enfant innocent est confronté à l’injustice.

Séance 8 : Lecture analytique du chapitre 12 du début p.93 à p.94 et divisaient à peine la mer et la terre".

On donnera en préalable aux élèves la description d’Utopia par Thomas More.

Questions de préparation :

  1. En vous appuyant sur l’extrait de l’Utopie de More, montrez comment Perec joue ici avec les codes du récit utopique.
  2. Commentez la description de l’île de W.

La réponse aux questions de préparation organise l’étude :

I - la réécriture parodique de la description de l’île Utopia
II - W, une île étrange et inquiétante

Séance 9 : TD utopie/ contre-utopie

A partir de textes canoniques
- des textes de More et Rabelais pour l’utopie,
- d’Huxley et Orwell pour la contre-utopie- , on définira les caractéristiques de ces deux genres.

On cherchera alors à déterminer si W est une utopie ou une contre-utopie. Ce travail peut être mené en groupes.

Séance 10 : Lecture analytique du chapitre 36, p.219 de "Les orphéons aux uniformes chamarrés" à la fin du chapitre p.220

Questions de préparation :

  1. En quoi ce passage est-il particulièrement violent ?
  2. Relevez les allusions aux JO de 1936

On envisagera successivement l’univers impitoyable de W puis, comment de la fiction à la réalité affleure le réel.

Prolongement : relever les parallèles avec les camps de concentration.

Séance 11 : évaluation. On donnera aux élèves un sujet de bac sur la figure maternelle dans lequel on inclura la description de sa mère par Perec.