Site Lettres




Ruy Blas ou le romantisme en scène ", Victor Hugo (1838)

Téléchargez l'ensemble de la séquence au format .pdf

      

      Ce travail a été proposé à des élèves de 1ère S par Monsieur Carlos GUERREIRO, professeur certifié de Lettres Modernes, du Lycée Benoit de L’Isle/Sorgue (84)

Objectifs

 

Objet d'étude : " Le théâtre : texte et représentation "

Problématique : Comment porter sur scène la révolution romantique ?

Lectures analytiques :

  • L.A n°1 (Acte I, scène 1) : l'exposition
  • L.A. n°2 (Acte II, scène 2) : le monologue de la reine
  • L.A. n°3 (Acte III, scène 2) : la tirade de Ruy Blas, de " Bon appétit, messieurs – ô ministres intègres ! " jusqu'à " Babel est dans Madrid. "
  • L.A. n°4 (Acte IV, scène 2) : Don César ou l'intermède burlesque
  • L.A. n°5 (Acte V, scène 4) : le dénouement.

Documents complémentaires :

  • Art poétique, Nicolas Boileau : les règles de la tragédie classique
  • Extraits de la préface de Cromwell, Victor Hugo, 1827
  • Mise en scène de Jacques Weber (2002) adaptée pour la télévision
  • Document sur le travail du scénographe autour des costumes et du décor (extrait du dossier de presse de la mise en scène de Ruy Blas par la Comédie-Française en 2002)

Lectures cursives obligatoires :

  • Document sur le contexte historique et culturel du XIXe (Littérature Hatier, "Des textes au séquences", 1ère)
  • La préface de Ruy Blas
  • Phèdre, Racine (1677)
Séance 1 : Contextes

Objectifs : Introduire l’œuvre, son époque, son auteur ...

  • Introduction au contexte historique, politique, social et culturel du XIXème : il s'agit de replacer l’œuvre dans le contexte du XIX marqué par le douloureux enfantement de la démocratie, l'avènement d'une société industrielle dans une double dimension (le positivisme du Progrès s'accompagne de la prolétarisation d'un peuple d'ouvriers de plus en plus miséreux), et par le développement d'une culture de masse où la figure de l'écrivain occupe une place importante.
  • Éléments de la biographie de Victor Hugo, avec notamment ses combats littéraires, sociaux et politiques.
  • Le demi-siècle romantique : il s'agit de présenter grossièrement les " forces " littéraires en présence à l'aube du siècle (" classiques " vs. " romantiques ") qui ont conduit à la fameuse bataille d'Hernani.

Activités :

  • Lecture cursive des documents.

Supports :

  • Document sur le contexte historique et culturel du XIXème (Littérature Hatier, "Des textes au séquences", 1ère).
  • Document support résumant les points marquants .
  • (télécharger le document)

Séance 2 : L'exposition (I,1) : l'ouverture d'un drame romantique, entre tradition et innovation

Objectifs : Percevoir dans quelle mesure cette scène assume un rôle d'exposition et mesurer son originalité par rapport à la tradition classique.

Supports : Acte I, scène 1

Questions préparatoires :

  • Quelles sont les fonctions d'une scène d'exposition ?
  • En quoi cette scène remplit-elle ces fonctions ?
  • Lisez la première scène de Phèdre. Quels points communs et quelles différences principales notez-vous entre cette exposition et celle de Ruy Blas ? (intrigue, statut des personnages, didascalies, registres, langage, ...)

Projet de lecture : Dans quelle mesure cette scène d'exposition s'écarte-t-elle de la tradition classique ?

  • Une exposition qui répond à un double objectif d'information et de séduction (l'ancrage spatio-temporel – les personnages, l'intrigue – les procédés de la séduction)
  • Une exposition qui par certains aspects se rapproche de la tradition classique (l'efficacité dramatique de l'exposition conforme aux préceptes de Boileau – la reprise du motif traditionnel de la scène de confidence – l'installation d'un univers proche du théâtre classique par certains aspects)
  • Une exposition caractéristique du drame romantique rompant avec la tradition classique ( une rupture annoncée dès le titre et le premier vers – la " couleur locale " et l'Histoire – le mélange des genres et le traitement du vers)

Séance 2bis : Entraînement à la rédaction du commentaire (séance TICE)

Objectifs : Suite à la lecture analytique de la scène 1 menée en classe, on demande aux élèves de rédiger l'intégralité de la première partie du commentaire. L'objectif principal est d'amener les élèves à une insertion rigoureuse et syntaxiquement correcte des citations issues du texte. Les élèves réalisent cet exercice sur un support informatique, véritable brouillon numérique, qui permet de retoucher et d'améliorer la syntaxe (et l'orthographe) des productions d'une manière simple.

Déroulement de l'activité : On procède en plusieurs étapes. Les élèves saisissent leur production sur un espace en ligne dédié et le professeur procède à une première correction, en mettant en évidence les fautes d'orthographe et de syntaxe (mais sans les corriger). Une première note est attribuée : celle-ci est calculée en retirant un point à chaque faute d'orthographe ou de syntaxe. Le barème peut paraître sévère, mais il est destiné à faire en sorte que les élèves prennent conscience de l'importance cruciale de la correction de l'expression. Les élèves sont ensuite invités à améliorer leur production en corrigeant les fautes signalées : cette nouvelle version est corrigée une dernière fois par le professeur pour l'attribution d'une note définitive en suivant le même principe de notation.

Exemple de mise en oeuvre :
http://carlosguerreiro.free.fr/wiki/wakka.php?wiki=Espace1ereS1#6

Bilan de l'expérimentation : L'utilisation du support informatique comme brouillon numérique est un réel atout car il permet de retravailler la syntaxe et l'orthographe d'une manière simple et efficace. Par ailleurs, en concentrant la notation sur les aspects syntaxiques et orthographiques, on souligne l'importance d'une expression rigoureusement correcte : c'est une nécessité dont les élèves n'ont pas toujours conscience et qu'ils négligent, même pour les meilleurs, pensant que l'à-peu-près est suffisant, à partir du moment où l'on comprend (parfois très vaguement) ce qui est écrit. Il faut cependant ajouter que ce travail nécessite une double correction très méticuleuse du professeur et exige donc beaucoup de temps : on conseillera donc de privilégier des productions assez courtes.

Séance 3 : Le monologue de la reine (II, 2)


Objectifs : Percevoir l'originalité de ce monologue lyrique qui permet de parachever le portrait psychologique de la reine en héroïne romantique exaltée, et mesurer l'intérêt dramatique de la scène.

Supports : Acte II, scène 2

Questions préparatoires :

  • Situez le passage.
  • Dégagez les trois parties de ce monologue et donnez-leur un titre.
  • Comment ce monologue est-il relié à l'intrigue principale (et notamment à l'acte I) ?
  • Quel portrait ce monologue dessine-t-il de la reine ?
  • Quels sont les éléments tragiques de la scène ?

Projet de lecture :

  • Quelle est la fonction et l'originalité de ce monologue romantique ?
  • Composition et fonction dramatique du monologue (le monologue, une convention théâtrale – les fonctions du monologue (exutoire, dramatique, ...) – une composition originale et dynamique)
  • Un monologue lyrique qui dépeint la reine en personnage romantique exalté (le registre lyrique – un autoportrait en paroles – un lyrisme qui n'exclut pas une tonalité tragique)
Séance 4 : Analyse de la mise en scène de Jacques Weber (Actes I et II)


Objectifs : L'adaptation télévisée de Weber se déroule dans le décor naturel d'un palais portugais : celui-ci permet donc de s'affranchir de certaines contraintes liées à la scène. On demande aux élèves d'analyser la fidélité/les divergences de l'adaptation par rapport au texte de Hugo dans le choix des décors, dans le traitement des personnages (costumes, attitudes, ...) et des objets, en s'attachant plus particulièrement aux scènes I,1 et II,2 étudiées en classe.

On s'attachera à mettre en évidence le respect partiel des indications données par Hugo et la visée à la fois mimétique (volonté de reproduire un décor réel du XVIIe) et symbolique des choix de Weber. Par exemple, dans l'acte I, l'atmosphère ténébreuse de mélodrame du début du texte est restituée et fait symboliquement écho à la noirceur de l'âme de Don Salluste, notamment avec les jeux de lumière. En revanche, le lieu (le " salon de Danaé " dans le texte) n'est pas respecté. L'intrigue prend rapidement place dans une cuisine où une table déborde de victuailles : ce choix rappelle symboliquement le statut de valet de Ruy Blas et la débauche de nourriture symbolise les gaspillages auxquels se livrent les grands d'Espagne. Dans l'acte II, le monologue de la reine est très écourté (même si le personnage et son costume sont fidèles au texte) puisque Weber ne conserve que la lecture de la lettre de Ruy Blas. En revanche, on note un jeu intéressant de la caméra qui filme la reine à travers les barreaux de la cage aux oiseaux morts : ce jeu de caméra dit symboliquement l'enfermement de la reine dans le carcan de l'étiquette et de l'ennui mortifère de la cour.

Supports : Visionnement de l'acte I et II du DVD

Séance 4bis : Comparaison de trois mises en scène (prolongement TICE)


Objectif : Le site de l'Institut National de l'Audiovisuel met gratuitement à disposition du public les 10 premières minutes de la mise en scène de Claude Barma (1965) et de Raymond Rouleau (1972) sur Internet. Au cours d'une séance en salle informatique, on demande aux élèves de visionner les deux extraits et de compléter un tableau comparatif fourni sous forme informatique (la colonne consacrée à la mise en scène de Weber aura été préalablement complétée).

 

Jacques Weber (2002)

Raymond Rouleau (1972)

Claude Barma (1965)

Décors (lieu, meubles, objets, lumière, sons, ...)

     

Ruy Blas (costumes, attitude/déplacements, gestes, ...)

     

Don Salluste (costumes, attitude/déplacements, gestes, ...)

     

Don César (costumes, attitude/déplacements, gestes, ...)

     

Synthèse (registres, fidélité au texte ?, visée mimétique/symbolique ?, ...)

     

 

Adresses Internet :
Raymond Rouleau :
http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=CPF86636942
et Claude Barma :
http://www.ina.fr/archivespourtous/index.php?vue=notice&id_notice=CPF86636941

Séance 5 : Méthodologie de la dissertation


Objectifs : Révisions méthodologiques autour de la dissertation.

Séance 6 : Dans quelle mesure la mise en scène constitue-t-elle une interprétation ?


Objectifs : Entraînement à la dissertation.

Supports :

  • Actes I et II du DVD de Weber
  • Documents sur le travail du scénographe autour des costumes et du décor (extrait du dossier de presse de la mise en scène de Ruy Blas par la Comédie-Française en 2002) : téléchargez le document.
  • Corpus du Devoir Maison (voir le sujet proposé plus loin).

Activités : Après une analyse des différents documents proposés, on procède à une recherche d'idée commune avec prise de notes au tableau. Les élèves sont ensuite invités à élaborer un plan détaillé de réponse à la problématique. Correction commune au tableau.

Documents autour de la mise en scène de la Comédie Française (2002) :

Questions

1) A partir des textes 1 et 2, quels sont les rôles des costumes et du décor ?
2) En comparant le texte 3 et le document 4, vous direz en quoi le scénographe s'est inspiré des didascalies de Hugo et en quoi il s'en est éloigné.

Séance 7 : La tirade de Ruy Blas " Bon appétit, messieurs – ô ministres intègres ! " (III,2)


Objectifs : Il s'agit d'analyser comment ce violent réquisitoire, aux accents épiques et romantiques, se charge d'une visée critique, à l'encontre de la corruption et de la vénalité des Grands d'Espagne qui pillent le royaume, au détriment d'un peuple accablé et exploité.

Supports : Acte III, scène 2 de " Bon appétit, messieurs " à " Babel est dans Madrid ".

Questions préparatoires :

  • Situez le passage.
  • Découpez la tirade en plusieurs parties et donnez-leur un titre.
  • Étudiez l'ironie des premiers vers. Quelles métaphores soulignent la bassesse des conseillers du roi (v1 à 9)?
  • Quels éléments relèvent du registre épique (v12 à 26, et v41 à 54) ?
  • Vers 34 à 40 : en quoi la description du " peuple " est-elle pathétique ?

Projet de lecture : Comment RB dénonce-t-il l'infamie des Grands d'Espagne ?

  • Un violent réquisitoire ... (une cinglante apostrophe – la décadence du royaume : déclin politique et économique – une société en crise : misère du peuple, anarchie civile)
  • Aux accents épiques et romantiques ... (le souffle épique de la tirade – une tirade caractéristique de l'esthétique romantique – une tirade qui dévoile un héros romantique)
  • Qui dénonce le régime politique en place (une satire indirecte de la France de 1838 – une affirmation de la pensée politique de V. Hugo)
Séance 8 : Don César ou l'intermède burlesque (IV, 2)


Objectifs : Il s'agit de percevoir en quoi cette scène comique tranche avec la tonalité tragique de la scène précédente où Ruy Blas livrait son désespoir dans un monologue lyrique, et dans quelle mesure elle répond aux exigences du drame romantique dans le mélange des genres et registres.

Supports : Acte IV, scène 2, jusqu'à " De plus spiritueux! "

Questions préparatoires :

  • Situez le passage.
  • En quoi cette scène vous paraît-elle comique ?

Projet de lecture : En quoi cette scène comique est-elle représentative du drame romantique ?

  • Une scène comique ... (le comique de situation : un moment de théâtre dans le théâtre – le comique de gestes – le comique de paroles et la truculence d'un récit picaresque)
  • Représentative du drame romantique (une libération du langage – la mise en scène du grotesque à travers l'exhibition du corps – le mélange des genres et des registres)
Séance 9 : Le dénouement (V, 4)


Objectifs : Appréhender l'originalité d'un dénouement romantique dans sa volonté de rupture par rapport à la tradition classique. Inscrire cette scène dans l'horizon des thèmes romantiques et proposer une lecture symbolique de la mort de Ruy Blas.

Supports : Acte V, scène 4

Questions préparatoires :

  • En quoi cette scène est-elle spectaculaire ? (Vous pourrez étudier notamment la gestuelle, les procédés de dramatisation, ...)
  • En quoi cette scène mêle-t-elle le registre tragique, pathétique et lyrique ?
  • Combien de répliques composent l'alexandrin du vers 22 ? En quoi est-ce surprenant ? Quel est l'effet produit ?
  • Relevez les éléments qui font référence à la religion. Quelle dimension cela confère-t-il à la mort de Ruy Blas ?
  • Dans quelle mesure la mort de Ruy Blas est-elle, paradoxalement, aussi une (re)naissance ?
Projet de lecture : En quoi ce dénouement est-il original ?
  • Un dénouement romantique qui rompt avec la tradition classique ... (le refus de la règle de bienséance – le mélange des genres et registres – une libération du langage)
  • Pour accéder au sublime (L'amour impossible et fatal, un thème romantique par excellence – une mort sublime – une mort symbolique)
Séance 10 : Poursuite de l'analyse de la mise en scène de Jacques Weber (Actes III, IV et V)


Objectifs : Réflexion autour de la mise en scène (décor, costumes, personnages, objets, ...), fidélité au texte ?

Supports : Visionnement de l'acte III, IV et V du DVD

Activités : On demandera aux élèves d'identifier les différences entre la mise en scène et le texte dans les passages étudiés en lecture analytique. On sera notamment attentif à la valeur symbolique de certains choix opérés par le metteur en scène (par exemple : le choix d'une salle de banquet où une table est couverte des reliefs d'un repas à la place de la " salle du gouvernement " dans la scène 2 de l'acte III).

Séance 11 : Synthèse de la séquence : les caractéristiques du drame romantique


Objectifs : Il s'agit de confronter la définition théorique du drame romantique donnée par Hugo dans la préface de Cromwell avec les éléments de Ruy Blas étudiés pendant la séquence (notamment sur les aspects suivants : respect ou non des unités, traitement de l'alexandrin classique, mélange du sublime et du grotesque, mélange des genres et registres, souci de réalisme historique opposé à l'intemporalité classique, ...).

Supports :

  • Extrait d'Art poétique de Boileau (les règles du théâtre classique)
  • Extraits de la préface de Cromwell
  • Textes étudiés en lecture analytique
Téléchargez les supports
Séance 12 : Devoir surveillé


Commentaire réalisé en 2 heures (élaboration du plan, rédaction de l'introduction et de la première partie)

Téléchargez le devoir

Séance 13 : Simulations orales


Exposés de 10 minutes préparés par les élèves à la maison sur une question de type bac :

  • L.A 1 : En quoi cette exposition est-elle originale ? / Cette scène d'exposition remplit-elle ses fonctions ?
  • L.A 2 : Quelle est la fonction de ce monologue lyrique ? / Quel portrait de la reine dessine ce monologue ?
  • L.A 3 : Que dénonce Ruy Blas et comment ? / En quoi cette tirade est-elle caractéristique du drame romantique ?
  • L.A 4 : En quoi s'agit-il d'une scène de comédie ?
  • L.A 5 : Quelle est l'originalité de ce dénouement ?
Devoir surveillé 1ère – objet d'étude : théâtre (texte et représentation)


Télécharger le devoir et les pistes de réflexion